Message à la Pologne 3e partie: la Pologne retournera-t-elle aux saines racines de la foi ? (+ vidéo)

Le 10 janvier 2017.

Les exigences fixées par le Vatican de François placent la Pologne face à un choix : soit elle acceptera le chemin d’apostasie de François, soit elle retournera aux saines racines de la foi via le repentir.

Citation de Kobylinski : « Ici en Pologne, nous ne faisons pas encore face au défi de l’euthanasie ; cela concerne spécialement les pays comme la France, l’Allemagne… Pour nous ici, un problème bien plus grave est le problème de la décentralisation de l’Eglise catholique. Ce qu’il s’est passé au Canada concernant l’euthanasie est un exemple clair de décentralisation ».

Réponse : Kobylinski dit que ce qu’il s’est produit au Canada concernant l’euthanasie est un exemple clair de décentralisation. Cependant, il confirme ainsi que la décentralisation ne concerne pas seulement l’attention pastorale, comme ses adhérents tentent d’en convaincre le public, mais que cela concerne directement la doctrine de l’Eglise. Donc, c’est un problème de division qui permet officiellement une structure hérétique au sein de l’Eglise.

Citation : « Etant donné que nous sommes le plus grand pays catholique d’Europe, cela vaudrait le coup de stimuler un débat concernant ce problème en Pologne. Il est nécessaire de comprendre cette procédure globale de décentralisation, parce que la Pologne y fera bientôt face aussi ».

Réponse : Pourquoi Kobylinski veut-il stimuler un débat sur la décentralisation en Pologne ? Parce que, selon la nouvelle méthodologie de la guerre psychologique, il est nécessaire d’étiqueter l’actuelle décomposition de l’Eglise avec un terme positif et par le moyen de débats constants sur la décentralisation afin que les gens s’habituent à cette question. Ensuite, ils ne résisteront plus à l’empoisonnement spirituel qui se cache derrière ce terme positif. En fait, le but consiste à intensifier le processus de destruction du christianisme en Pologne.

Citation : « Il est difficile de résoudre le fait de savoir si nous réussirons à maintenir une approche uniforme de certains problèmes à travers le territoire de la Pologne, c’est-à-dire de savoir si nous aurons la même compréhension de la confession, de l’euthanasie et d’autres choses, ou s’il y aura une division, comme c’est le cas en Australie, au Canada ou en Suisse, lorsqu’un diocèse adoptera la solution A, et l’autre la solution B, ce qui constitue une question inhabituellement difficile et intéressante, et il serait bon de stimuler un débat sur cette question en Pologne ».

Réponse : Kobylinski se moque du fait de savoir si la Pologne sera réellement catholique, ou si elle acceptera totalement le processus hérétique destructeur qui a pris place dans l’Eglise contemporaine depuis Vatican II. François porte à présent les coups mortels ultimes en approuvant l’homosexualité par son geste consistant à embrasser les pieds de transsexuels, et en promouvant constamment l’islamisation dans chaque paroisse et chaque couvent. Au cours de son histoire, la nation polonaise a tiré des forces du véritable catholicisme. Cependant, aujourd’hui ce véritable catholicisme est, petit à petit, détruit jusqu’à la racine via des hérésies qui renient les fondations du christianisme. Il est également en train d’être détruit par les flots du syncrétisme qui détruisent la saine source de la foi. Cette fontaine de l’Evangile et de la Tradition constituait la source de la force des missionnaires, des martyrs et de tous les saints.

Ce qu’on appelle la décentralisation promeut la légalisation officielle d’hérésies venimeuses en tant que nouvelle doctrine de l’Eglise. En plus de cela, le pseudo-pape François promeut l’islamisation et l’élimination des principes moraux dans son exhortation Amoris Laetitia. Tout ceci mène à l’extinction du christianisme en Europe, c’est-à-dire en Pologne aussi. On doit le savoir et se demander sérieusement : quelle attitude la Pologne adoptera-t-elle envers ce suicide préparé ? Cependant, M. Kobylinski et d’autres théologiens libéraux ne se soucient pas de cette question pertinente, et n’ont pas l’intention de tenir un véritable débat à ce sujet. Leur principal souci consiste à acquérir une approche uniforme, et pourtant ceci sera leur propre approche - une approche hérétique. Si tous les Polonais devaient avoir une approche uniforme avec Kobylinski, ils finiraient dans l’hérésie ; à savoir, ils seraient complices du suicide de masse du catholicisme en Pologne. Le seul moyen de salut ici, consiste à se séparer des hérétiques et de préserver ainsi la doctrine catholique, même s’il faut pour cela séparer toute la Pologne de l’actuel Vatican hérétique représenté par François. La bulle dogmatique de Paul IV dit que si un pape a commis une hérésie, toutes ses actions sont sans aucune force, et que nous ne devons pas obéir à ce pape hérétique mais que nous devons nous dissocier de lui. Et ceci est la véritable décentralisation – dans le but de préserver la véritable foi qui sauve et la Pologne. De cette manière, la Pologne ne se sépare pas du Saint Siège, elle se sépare simplement d’un hérétique qui occupe et détruit l’Eglise catholique. Ensuite, la Pologne pourra voir la restauration de la véritable papauté et de toute l’Eglise. Cependant, ceci n’est pas possible sans une véritable repentance et sans la prière constante de tous les catholiques sincères de Pologne.

M. Kobylinki, sans aucun scrupule, appelle l’hérésie « solution A », et la doctrine catholique orthodoxe « solution B ». Donc, selon lui, si nous allons en enfer, c’est la « solution A », et si nous allons au paradis, c’est la « solution B », et il ne perçoit aucune différence significative entre les deux. Il ne fait plus la distinction entre la vie éternelle et la mort éternelle. Ceci est le fuit des hérésies ayant pris place après Vatican II.

Citation : « C’est une révolution copernicienne !  C’est une révolution qui n’a pas été vue par l’Eglise catholique depuis 2000 ans parce que dans ce processus auquel nous faisons face à présent, il y aura un changement dans la compréhension de nombreux problèmes qui ont été laissés inchangés pendant 2000 ans ».

Réponse : Ce n’est pas une révolution copernicienne, mais la révolution de l’Antéchrist ! Ce n’est pas une révolution, mais plutôt un suicide qui n’a pas été vu par l’Eglise catholique en 2000 ans. Nous savons que les architectes du N.O.M. ont pour projet une Eglise de l’Antéchrist. L’intégration dans cette Eglise doit être précédée d’un changement dans la compréhension de nombreux problèmes qui ont été laissés inchangés pendant 2000 ans.

Citation : « … comment ferons-nous face – nous, la Pologne, le centre de l’Europe, qui nous sommes retrouvés entre l’orthodoxie orientale et l’athéisme occidental -, à ce grand processus mondial ? … Ce processus exige beaucoup de travail – intellectuel, spirituel, moral… ».

Réponse : Il ne s’agit pas d’un grand processus global insignifiant mais, comme Kobylinski le précise, d’un « processus global planétaire qui approche de son apogée dans l’Eglise catholique ». Le but de la mondialisation est la réduction de la population mondiale à un milliard d’individus, c’est-à-dire non seulement la destruction du christianisme, mais littéralement l’auto-génocide de la planète ! Ceci requiert réellement un changement d’esprit et « beaucoup de travail » !

La Pologne a réellement beaucoup de travail à effectuer à présent afin de sauver le christianisme, afin de sauver les familles, afin de sauver les valeurs morales et afin de sauver les âmes immortelles de la perdition éternelle !

Citation de Kobylinski : « Dans divers Etats catholiques, nous avons déjà eu une telle décentralisation pendant plusieurs décennies ; cela concerne, entre autres, la Suisse, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, où il y a des paroisses, des diocèses et des pays qui possèdent le Sacrement de Réconciliation, et certains qui n’ont pas eu le Sacrement de Réconciliation pendant plus de 50 ans. C’est une décentralisation factuelle ».

Réponse : Kobylinski nous a dit ouvertement ce qu’est réellement la décentralisation. Ce n’est pas seulement un effort en direction de l’abolition de la papauté, mais aussi en direction de l’autodestruction de l’Eglise. Le Sacrement de Réconciliation ne sera plus pratiqué ; bien évidemment, il ne sera pratiqué que de façon sacrilège : on l’administrera aux auto-meurtriers avant l’euthanasie. Grâce au syncrétisme, on n’adorera plus le Dieu Trinitaire, mais plutôt tous les démons que les païens adorent et auxquels ils offrent des sacrifices. Ceci est un nouveau modèle pour l’Eglise de l’Antéchrist vers laquelle la décentralisation, avec François, Kobylinski et d’autres pseudo-prophètes similaires, se dirige.

Une véritable réforme, la conversion, la repentance, suivre l’exemple du Christ

Dans quelle époque vivons-nous ? Dans quelle situation les chrétiens se trouvent-ils, aujourd’hui ? Dans la sphère politique, nous sommes gouvernés par Bruxelles, et au niveau supérieur par les architectes du Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.). Leur but est la destruction du christianisme et de toutes les valeurs morales. De plus, nous pouvons voir une trahison totale du Vatican dirigé par François. Les médias de masse sont l’arme la plus puissante d’information et de guerre psychologique, et ils poursuivent des objectifs de mondialisation. Les théologiens hérétiques et le Vatican de François poignardent les catholiques sincères dans le dos. Le Christ est notre seul salut. Notre plus puissant avocat, avec Lui, est la Sainte Vierge. Donc, tout ce que nous avons à faire à présent, c’est de commencer à prier régulièrement pour une intention commune : la restauration de l’Eglise Catholique orthodoxe en Pologne. Que les individus et les familles prient quotidiennement le rosaire ou d’autres prières tout au long de l’année, qui marque l’anniversaire des apparitions de Fatima (en 1917), spécialement entre 8 et 9h. du soir. A la fin, c’est-à-dire à 9h. du soir, que les prêtres, chacun à partir de l’endroit où il se trouve, accordent une bénédiction sur ceux qui ont prié.

Concrètement, de quoi la nation polonaise doit-elle se repentir ? C’est très douloureux, mais nous devons dire la vérité :

A) La canonisation de Jean-Paul II n’est pas valable et il est nécessaire d’en tirer les conclusions :

B) La doctrine hérétique doit être remplacée par la doctrine orthodoxe (qui est dans le droit chemin des évangiles)

Concernant le point A, la canonisation de Jean-Paul II est invalide parce que :

a) Cette canonisation a été décrétée par le pseudo-pape François, qui est un hérétique manifeste. Selon la bulle dogmatique de Paul IV, toutes les actions entreprises par un hérétique sont sans aucune force.

b) La personne « canonisée » était hérétique aussi. Pourquoi ?

1) Par son autorité papale, il a autorisé la dissémination des hérésies néo-modernistes à travers l’Eglise

2) Il a effectué un geste apostat à Assise (en 1986 et en 2002) par lequel il a incarné une hérésie qui soutient que le christianisme et les sectes païennes constituent des voies alternatives de salut. Il a donc placé la mort rédemptrice du Christ sur la croix au même niveau que l’adoration païenne des démons. Et ceci constitue une hérésie suprême !

3) Il a annulé l’anathème contre les francs-maçons (1983) – anathème qui avait été établi depuis  longtemps – ; en cela, il les a légalisés par le fait même, et il leur a même ouvert la porte vers les postes clés au sein de l’Eglise.

4) Il a couvert les crimes des prêtres pédophiles aux Etats-Unis, en Irlande, en Australie etc. au lieu de leur imposer des châtiments… et il s’est donc rendu complice des scandales pédophiles et de leur expansion au sein de l’Eglise.

Il ne s’est jamais publiquement repenti pour aucun de ces graves péchés !

Le fait qu’il avait de la dévotion pour la Vierge Marie, qu’il se soit opposé à l’avortement ou qu’il ait ouvert la voie aux Polonais aux Congrégations du Vatican, n’altère pas le fait qu’il promût des hérésies, et donc nous ne pouvons pas le vénérer ni le suivre en tant que saint ! Sans quoi, nous finirons en enfer. En canonisant Jean-Paul II, l’hérétique François confirme ses hérésies comme étant un évangile différent. Mais la punition pour un autre évangile, selon Galates 1:8-9,  est une malédiction (excommunication, anathème).

Concernant le point B, la doctrine hérétique doit être remplacée ar une doctrine orthodoxe (qui est dans le droit chemin des évangiles) parce que :

Depuis le Concile de Vatican II, la formation des prêtres a été effectuée dans l’esprit néo-moderniste de la méthode historico-critique, qui renie les fondements du christianisme tout entier : l’inspiration de l’Ecriture, la mort rédemptrice du Christ sur la croix, Sa Résurrection historique et réelle, tous Ses miracles ainsi que tous les miracles décrits dans l’Ecriture.

Une autre direction hérétique dans la formation des prêtres fut le syncrétisme avec le paganisme. Il s’agit d’un respect pour les cultes païens et, par le fait même, pour leurs démons (Nostra Aetate). Le geste de Jean-Paul II à Assise a installé un précédent d’apostasie interne pour toute l’Eglise catholique. Le syncrétisme constitue un péché contre le Premier Commandement : « Tu n’auras point d’autre dieu en ma présence (…) Tu ne te prosterneras pas devant elles pour leur rendre un culte » (Deu, 5:6-9). L’exigence visant à se séparer de cette forme de paganisme signifie aussi qu’il faut se séparer de toutes les formes actuelles d’occultisme qui sont intensivement promues par la presse, les médias de masse et la pseudo-culture. Cela concerne différentes formes  voilées de divination, de magie et de spiritisme.

Jésus est la Vérité, et Il dit au sincère peuple polonais : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8:32).

 

+ Elie

Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+ Méthode OSBMr                  + Timothée OSBMr

Evêques secrétaires

http://vkpatriarhat.org.ua/fr/?page_id=9978

 

Copies envoyées :

Au Secrétariat d’Etat du Vatican,

Aux évêques du Canada,

Aux évêques de l’Europe,

Aux médias de masse.

 

Téléchargement: Message à la Pologne 3e partie: la Pologne retournera-t-elle aux saines racines de la foi ? (10/1/2017)

 

Słowo dla Polski Część 3: Czy Polska wróci do zdrowych korzeni wiary?

Choisissez la langue

Recherche

La Parole de Vie

“ Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. ”

Eph. 2 : 8-9 (21/5/17 – 4/6/2017)

MICRO-PUCES IMPLANTABLES

  • Le Patriarcat Catholique Byzantin (BCP) publie une série d’articles élaborés par un érudit qui s’est résolu à les fournir gratuitement au Patriarcat, afin de répandre les informations à ce sujet [...]

  • 9. CONCLUSIONS + 10. SOURCES ET REFERENCES

    9. CONCLUSIONS   Cet article est destiné à vous informer de dangers bien réels que les médias de masse cachent ou déforment. Le but est que vous puissiez à votre [...]

  • 8. DES TECHNOLOGIES EN COMPLEMENT DES MICRO-PUCES IMPLANTABLES

    Nous allons ici aborder, de façon non exhaustive, certaines technologies existantes et qui pourraient être associées aux micro-puces implantables pour les perfectionner ou pour augmenter la manipulation et le contrôle [...]

  • 7. LE DANGER SPIRITUEL ET BIBLIQUE DE LA PUCE

    Même si vous n’êtes pas croyants/croyantes, je pense que ce petit chapitre pourrait vous être très utile. La Bible recèle de nombreux messages importants. L’Ancien Testament a été écrit en [...]

  • 6. COMMENT “ON” ESSAIERA DE NOUS FAIRE ACCEPTER CETTE MAUDITE MICRO-PUCE

    Comme nous l’avons dit ci-dessus, on nous présentera la microchip sous-cutanée sous ses meilleurs aspects afin de nous la faire accepter et de « faire passer la pilule ». Mais [...]