6. COMMENT “ON” ESSAIERA DE NOUS FAIRE ACCEPTER CETTE MAUDITE MICRO-PUCE

Comme nous l’avons dit ci-dessus, on nous présentera la microchip sous-cutanée sous ses meilleurs aspects afin de nous la faire accepter et de « faire passer la pilule ». Mais n’oubliez jamais une chose: si vous vous faites implanter cette saleté dans le corps, c’en sera fini de votre libre-arbitre, de votre vie privée et de votre liberté!

Voici donc quelques arguments « mielleux » qui ont été présentés par A.D.S. et sa filiale, PositiveID. La Health Link sera susceptible d’être utilisée pour:

 la sécurité dans le nouveau domaine du réseau Internet et dans toute transaction impliquant des échanges électroniques (commerce électronique).

 la recherche et le sauvetage d’individus incluant les enfants perdus ou pris en otage etc.

 le monitoring médical de patients à risque 

 la surveillance, le pistage et le suivi de militaires, de diplomates ou de tout autre membre important d’un gouvernement

 le pistage, la surveillance et la vérification de l’authenticité de biens de haute valeur

 le pistage, la localisation et le suivi des pistes ou sillages laissés par les enthousiastes de sports sauvages, et qui auraient pu se blesser gravement à la suite d’un accident

 le pistage et la localisation d’enfants kidnappés (ou assassinés)

 la lutte contre le terrorisme (dans les aéroports et ailleurs)

Quel humanisme!

Remarquez bien que les mots « surveillance », « pistage », « recherche », « localisation » et « vérification » reviennent de façon récurrente et même quasiment obsessionnelle, digne d’un psychopathe!

On fera accepter la microchip au peuple pour des raisons de « sécurité »: on reliera les « bienfaits » de la micro-puce à des événements très graves qui se seront produits et qui, grâce à la micro-puce bien sûr, ne se reproduiront soi-disant plus jamais (ces événements auront même éventuellement été créés à cet effet ou délibérément voulus ; des attentats terroristes, un meurtre particulièrement odieux ou un enlèvement spectaculaire, par exemple), mais aussi à des facilités, notamment financières ou de sécurité (« Avec cette puce sur vous, on ne vous volera plus votre argent ni votre carte de banque ! »; « Plus de terroristes dans les aéroports: il seront identifiés bien avant leur arrivée !», etc.). Et puis, la micro-puce, ce sera « cool »! C’est l’incarnation du progrès « que l’on ne peut de toute façon pas arrêter »…

Reste à savoir de quel type de progrès on parle!

Lors du salon Cebit à Hanovre (Allemagne), début mars 2010, on a osé poser la question aux visiteurs de savoir s’ils accepteraient une puce sous leur peau! Bien que 78% des visiteurs aient refusé, entre 16 et 23% étaient d’accord de se faire implanter la puce si celle-ci leur apportait de quelconques avantages!

C’est bien de cette façon que l’on essaiera que les gens acceptent par eux-mêmes cette puce malfaisante: en les tentant avec de soi-disant « avantages » et de prétendus « bénéfices »!

Les arguments financiers sont en tout cas très importants pour le développement de la micro-puce: n’oublions pas que dès sa conception, la microchip fut pensée en termes de gouvernement mondial ET DE MONNAIE UNIQUE!

Il suffira de passer sa main (ou son front) devant un scanner ad hoc, et votre « compte en banque virtuel » sera débité automatiquement du montant de vos achats. Très vite, on tentera de remplacer les cartes de banque, la monnaie et leurs « faiblesses » par la micro-puce « imbattable et hyper pratique ». Vous croyez qu’il s’agit ici d’une pure spéculation? Pas du tout! Ainsi, par exemple, un certain professeur Kevin Warwick, du département de cybernétique de l’université de Reading (et qui s’était fait implanter la micro-puce) a déclaré il n’y a pas si longtemps (le 10 octobre 1999) lors d’une émission sur la chaîne Arte (intitulée « Souriez, vous êtes surveillés ») que « bientôt les cartes bancaires (et bien sûr aussi la carte d’identité, le passeport, la carte de sécurité sociale etc.) seront remplacées par un implant électronique dans le corps »!

Et que voyons-nous aujourd’hui? Que la micro-puce a contaminé plusieurs dizaines de pays, qu’elle est proposée comme moyen d’atteindre une société sans argent cash et sans chèques, et qu’elle se répand sur la planète!

Cet objectif financier est d’ailleurs en train de se réaliser: aux USA, on a déjà adopté des cartes bancaires « sans contact » contenant des puces RFID. Le hic, c’est que ces cartes bancaires sont piratables et permettent le vol d’identité, et même le vol de votre argent tout court! N’importe quel pirate informatique qui s’y connaît un peu peut parvenir à vous voler de l’argent! Ceci a été dénoncé par l’organisation américaine de défense des consommateurs, CASPIAN.

Mais MALGRE les dangers abyssaux et la possibilité persistante de piratage que représentent ces cartes à puce RFID, celles-ci CONTINUENT de se répandre sur la planète, principalement parce que les mass médias n’en diffusent que les prétendus « avantages », et en cachent les dangers!

L’étape suivante consistera probablement à dire aux gens qu’ils se mettent cette carte à puce sans contact SOUS LA PEAU (puce sous-cutanée)! De cette façon, « vous ne la perdrez plus, et on ne pourra plus vous la voler » (à moins, bien sûr… de vous mutiler!).

Fin juin 2006, nous avons appris qu’un système américain de paiement biométrique par empreintes digitales et nommé « Pay By Touch » allait commencer à se développer en Grande-Bretagne. La société sans argent cash est donc bien en train de se développer, et il ne s’agit pas d’un leurre ni d’une mystification.

Aux USA, plusieurs banques proposent déjà des cartes banque qui contiennent une puce RFID. Or, la puce sous-cutanée, ELLE AUSSI, est un système RFID (identification par radiofréquence)! Et dans le nightclub « Baja Beach Club » de Barcelone et de Rotterdam, ainsi qu’au « Bar Soba » de Glasglow, on fait la promotion de la puce sous-cutanée et on puce les gens afin qu’ils puissent… payer sans argent cash!

Soyez-en sûr, si nous ne réagissons pas, la microchip, conçue dans une optique de monnaie unique et mondiale, sera proposée dans un premier temps, puis imposée systématiquement comme l’unique moyen de paiement et d’achat « valable », et ce pour les (fausses) raisons citées plus haut.

En plus, imaginez les profits colossaux que PositiveID (et d’autres firmes fabricant des micro-puces sous-cutanées) retireront de toutes ces opérations! Cela représente un marché extrêmement juteux! Les brevets furent acquis par A.D.S. pour la « modique » somme de 130 millions de dollars. On ne dépense généralement pas une telle somme s’il n’y a aucun gros profit à l’horizon!

Mais dans une société où cette puce sera presque généralisée, pour ceux qui refuseront la micro-chip, que se passera-t-il? Ils ne pourront ni vendre ni acheter sans ce foutu micro-implant, et devront survivre comme des marginaux, en faisant du troc, par exemple…

Des théories et hypothèses affirment que cette micro-puce ne nous sera proposée, puis imposée, qu’après un énorme krach, une catastrophe économique mondiale… ou que l’on joindra à la micro-puce encore d’autres fonctionnalités pour la rendre encore plus séduisante (par exemple, la possibilité de téléphoner avec un GSM…). Et, quelle infortunée « coïncidence », nous sommes justement en train de vivre une période de… crise économique mondiale.

Enfin, les derniers prétextes pour “pucer” les gens sont des élucubrations médicales (donc humanistes, et à caractère “irréfutable”, puisque l’on parle de la santé des gens). La puce permettrait de soi-disant “sauver des vies” en donnant des informations capitales sur l’état de gens qui arrivent à l’hôpital inconscients: leurs allergies, leur type sanguin, leur passé médical etc. La micro-puce pourrait mesurer le taux de glycémie des diabétiques, repérer des virus dans le sang, ou “améliorer” aussi le traitement des dossiers des patients… Evidemment, tout ceci n’est que prétexte pour répandre un dispositif dont les dangers (même pour la santé!) ont déjà été démontrés et prouvés. A noter: le système actuel des puces nécessite absolument une base de données centralisée et placée sur Internet. Est-ce vraiment une « malencontreuse coïncidence » que l’on soit en train de pousser, en ce moment, l’adoption des dossiers médicaux électroniques, qui sont justement placés sur des bases de données centralisées?

 

Sachant ce que vous savez à présent, vous feriez-vous pucer, ou laisseriez-vous votre enfant se faire pucer?

 

Les enfants: un enjeu primordial !

Les enfants et adolescents ont toujours été un public particulier et privilégié pour les ordures qui fabriquent et vendent les micro-puces sous-cutanées pour humains.

POURQUOI les enfants sont-ils donc si importants à leurs yeux? Mais tout simplement parce qu’ils sont le NERF DE LA GUERRE DES PUCES!

Nous aimons nos enfants et voulons naturellement qu’ils soient en sécurité. C’est là l’ouverture parfaite pour les entreprises qui commercialisent les micro-puces sous-cutanées pour humains! “Nous vivons dans un monde peu sûr, plein de terroristes, de kidnappeurs, d’agresseurs sexuels, de pédophiles et autres croque-mitaines”, nous sussurent-ils.

Pour protéger vos enfants de façon sûre, vous devriez les faire pister électroniquement, voire les “pucer”, nous affirment-ils. Ils nous font croire naïvement au MYTHE et au LEURRE de la sécurité maximale et ils tentent de nous persuader que, grâce cette puce, le problème de l’insécurité sera soi-disant “résolu”!

Ces crapules jouent donc sur la corde sensible des parents! Et de plus, il s’agit là d’un moyen “indirect” de toucher les adultes. A partir du moment où les parents ont fait implanter leurs enfants et constatent que, finalement, le “puçage” ne semble pas être quelque chose de bien dangereux, mais au contraire “protège” leurs enfants, ils seront eux aussi tentés de se faire implanter! GRAVE ERREUR! Car les risques, eux, sont bien présents!

Aux U.S.A. ou au Japon, des parents commencent déjà à sacrifier (souvent sans s’en apercevoir, ou en minimisant le fait) la liberté de leurs enfants pour leur soi-disant “sécurité”! Voilà aussi comment, au Mexique et au Brésil (pays où les kidnappings d’enfants sont monnaie courante), on a réussi à convaincre certaines personnes de faire “pucer” leur(s) enfant(s)!

Si la génération adulte actuelle montre encore certaines réticences par rapport à cet implant infernal, les enfants, eux, peuvent être endoctrinés beaucoup plus facilement : ils ne possèdent pas d’esprit critique bien forgé, et peuvent être “attirés” de façon assez simple. En montrant aux enfants des films et des dessins animés dans lesquels les thèmes relatifs aux puces et RFID sont présents, on les “sensibilise”. Observez bien les derniers films sortis au cinéma, les jeux vidéo ou les dessins animés récents, et vous allez tomber des nues!

Faites porter aux enfants des RFID et même des micro-puces sous-cutanées pour humains dès leur plus jeune âge, et en moins d’une génération, tout le monde trouvera que porter cet immonde implant sous-cutané est « NORMAL » !!! Voilà l’un des grands buts que les gens qui commercialisent les micro-puces sous-cutanées pour humains – ainsi que les membres du nouvel ordre mondial – poursuivent!

Soyez donc vigilants, et ne tombez pas dans un piège aussi grossier! ET SURTOUT, NE LAISSEZ PERSONNE PUCER VOTRE ENFANT. EDUQUEZ VOTRE ENFANT AUX VALEURS DE LIBERTE ET DE DEMOCRATIE VERITABLE, NE VOUS LAISSEZ PAS PIEGER PAR LES ARGUMENTS MIELLEUX DES INDUSTRIELS ET DES AUTORITES QUI, POUR DE SOI-DISANT EXCUSES DE “SECURITE”, « D’HUMANISME », DE “PROTECTION MEDICALE” OU DE FACILITES (financières, mode), VIENDRONT VOUS TENTER AFIN QUE VOUS FASSIEZ “PUCER” VOS ENFANTS OU PETITS-ENFANTS!

 

Les fabricants de puces implantables pour humains tentent de brouiller les pistes…

Face à la controverse et à l’opposition de certaines personnes aux puces implantables en raison des innombrables dangers que celles-ci représentent, les entreprises qui produisent et vendent ces abominations ont adopté une tactique particulièrement peRFIDe et hypocrite : soit elles cachent le fait qu’elles vendent des puces implantables pour humains, soit elles tentent de se reconstruire une bonne réputation en changeant de nom, soit elles invoquent des prétextes humanistes et soi-disant « médicaux » (malgré le fait que ces puces soient cancérigènes!).

Par exemple, la compagnie Trovan, qui fit brièvement la publicité pour ses puces RFID implantables pour humains, les ID-100IH et ID-100IH/A (cf. http://www.mediafire.com/view/?nn1tmiywezx), retira précipitamment de son site web toute mention de ces puces pour humains. Pas de chance pour eux: des internautes avaient téléchargé la brochure publicitaire prouvant que ces puces étaient vendues par Trovan. Vous pouvez donc télécharger, encore aujourd’hui, cette brochure (voir le lien Mediafire ci-dessus).

Depuis quelque temps, on constate aussi certaines différences techniques au niveau de la verichip et au niveau de la politique de la nébuleuse Applied Digital Solutions (ADS)/Digital Angel/Verichip Corp./PositiveID/VeriTeQ. Ne vous laissez pas piéger! Ces ignobles compagnies tentent uniquement de se doter d’une belle apparence d’honorabilité et de brouiller les pistes en faisant passer les opposants de la micro-puce pour des “illuminés”, des “rétrogrades”, des menteurs etc.

La compagnie s’est divisée en différentes entités sœurs qui portent des noms différents (VeriChip Corp., « PositiveID » et la dernière en date, VeriTeQ), et elle a acheté de nombreuses filiales. Sa puce a même changé de nom (elle ne s’appelle plus la verichip, désormais).

De plus, la puce ne s’implante plus sur le revers de la main, du moins pour l’instant: on utilise l’arrière du bras (le triceps).

Tout ceci sert évidemment à déjouer les dénonciations des chrétiens qui voient en ce produit la “marque de la Bête” (une marque qui est placée sur/dans la main ou le front – voir chapitre 7)…

TOUTEFOIS, sachez que les fabricants de ces puces en reviennent tout doucement à leurs premières résolutions: ainsi, par exemple, le projet consistant à utiliser la puce implantable pour déverrouiller les gâchettes des armes à feu “intelligentes” (smartguns) impliquerait que les propriétaires de l’arme à feu soient implantés sur… le revers de la main (notons que l’armateur belge « FN Herstal » participe à ce projet de « smartgun »…)! Vous voyez donc comme cette société machiavélique est rusée, et comment l’on peut vous mener en bateau et se jouer de vous facilement! RESTEZ DONC VIGILANTS ET, QUOI QU’IL ADVIENNE, NE VOUS FAITES PAS IMPLANTER!

La puce, qui normalement devait être une puce RFID active (donc qui émet et reçoit des données à tout moment et à l’insu de son porteur), est, dans sa forme actuelle, une puce RFID passive (qui ne s’active que lorsqu’un scanner est passé au-dessus de la micro-puce)…

TOUTEFOIS, sachez que le projet de puce active RESTE D’ACTUALITE et que VeriChip, PositiveID et VeriTeQ y pensent toujours avec ardeur! En fait, ils possèdent déjà des prototypes de puces RFID actives, dont seule la taille empêche encore la commercialisation en tant qu’implants.

La miniaturisation liée aux nanotechnologies va très certainement réduire cet obstacle de la taille, puisque les premières nanopuces RFID implantables – aussi appelées nano transpondeurs – sont déjà prêtes (et ne mesurent plus que 0,7 cm. – cf. http://www.trovan.com/news/files/5c811f33f28f347dda5e6c8d7b2d3b0d-12.html)!

De plus, rien n’empêche PositiveID/VeriChip de mettre sur le marché une première version de sa micro-puce sous-cutanée pour humains et, une fois que ce modèle sera bien répandu et accepté, introduire le second modèle plus avancé et actif! Et surtout, les dangers pour la santé, le risque de violation de la vie privée ainsi que l’immense péril de contrôle mental de masse subsistent!

 

 

Téléchargement: 6. COMMENT “ON” ESSAIERA DE NOUS FAIRE ACCEPTER CETTE MAUDITE MICRO-PUCE

Choisissez la langue

Recherche

La Parole de Vie

“ Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. ”

Eph. 2 : 8-9 (21/5/17 – 4/6/2017)

MICRO-PUCES IMPLANTABLES

  • Le Patriarcat Catholique Byzantin (BCP) publie une série d’articles élaborés par un érudit qui s’est résolu à les fournir gratuitement au Patriarcat, afin de répandre les informations à ce sujet [...]

  • 9. CONCLUSIONS + 10. SOURCES ET REFERENCES

    9. CONCLUSIONS   Cet article est destiné à vous informer de dangers bien réels que les médias de masse cachent ou déforment. Le but est que vous puissiez à votre [...]

  • 8. DES TECHNOLOGIES EN COMPLEMENT DES MICRO-PUCES IMPLANTABLES

    Nous allons ici aborder, de façon non exhaustive, certaines technologies existantes et qui pourraient être associées aux micro-puces implantables pour les perfectionner ou pour augmenter la manipulation et le contrôle [...]

  • 7. LE DANGER SPIRITUEL ET BIBLIQUE DE LA PUCE

    Même si vous n’êtes pas croyants/croyantes, je pense que ce petit chapitre pourrait vous être très utile. La Bible recèle de nombreux messages importants. L’Ancien Testament a été écrit en [...]

  • 6. COMMENT “ON” ESSAIERA DE NOUS FAIRE ACCEPTER CETTE MAUDITE MICRO-PUCE

    Comme nous l’avons dit ci-dessus, on nous présentera la microchip sous-cutanée sous ses meilleurs aspects afin de nous la faire accepter et de « faire passer la pilule ». Mais [...]